x

Catégorie : Écolo

Composte texte

11 septembre 2016 Josée-Ann Bergeron

Les bacs bruns arrivent en ville, et dans toute la région!

Catégorie : Écolo

Tu en entends de plus en plus parler, et j’espère que tu n’es pas trop tanné parce que ce n’est que le début, les bacs bruns vont bientôt débarquer dans notre quotidien!

Pourquoi ? C’est la grande question, mais c’est une décision très réfléchie et surtout très logique, je t’explique.

Le développement durable, tu connais ? Un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Le développement durable s’appuie sur une vision à long terme qui prend en compte le caractère indissociable des dimensions environnementale, sociale et économique des activités de développement.

Allons-y donc suivant cette logique!

De un : pour l’environnement!
Et parce que le gouvernement du Québec nous oblige de le faire de par sa Loi sur la qualité de l’environnement. Les matières organiques doivent être bannies des sites d’enfouissement d’ici 2020. Si la MRC ne se conforme pas, elle sera pénalisée.

Présentement, on envoie près de 10 000 tonnes de matières organiques à l’enfouissement. Tu pourrais me dire : « Ouin, mais à l’enfouissement elles vont se décomposer et devenir du compost, donc pas besoin de bacs bruns » Bel essai, mais non! Quand elles se décomposent, les matières organiques libèrent des gaz à effet de serre dans l’environnement, et on sait tous que ce n’est pas bon ni pour notre couche d’ozone, ni pour le réchauffement climatique, donc on ne fera pas exprès pour en faire plus. Aussi, quand elles se décomposent dans un site d’enfouissement, ça fait un genre de « jus de poubelle », des lixiviats le vrai terme, pi ça, malgré les précautions prises par le site d’enfouissement, ça peut quand même atteindre la nappe phréatique et contaminer notre eau potable.

De deux : pour la société!
L’environnement, c’est un enjeu qui nous préoccupe tous de plus en plus, et pas juste pour être « in », mais par souci de vivre dans un environnement sain. Imagine un peu si personne ne faisait aucun geste pour l’environnement dans quel genre de monde on vivrait… les rues, les rivières, les forêts auraient l’air de quoi ? Donc oui, chaque petit geste compte, on ne le dira jamais assez! Composter, c’est aspirer à une société sans gaspillage : de la terre à la table et de la table à la terre, tel le cycle de la vie (on se croirait presque dans le Roi lion!).

Composter, c’est aussi penser aux générations futures. T’es-tu déjà arrêté deux secondes pour penser à toutes les ressources naturelles que ça prend pour répondre aux besoins de notre société de consommation ? Ça fait beaucoup de ressources et elles ne sont pas toutes renouvelables. Composter contribue à l’évolution de la société par une gestion responsable des ressources, pour les générations futures.

De trois : pour les économies!
J’ai pas mal fait le tour de la question dans ma dernière chronique ici.

En complément, et pour ceux qui ont bien peur de voir leur compte de taxe augmenter de façon astronomique par l’ajout d’une autre collecte, sache que le contrat 2016-2021 ne coûte pas plus cher que l’ancien. Pourquoi? Parce que collecter un bac brun coûte moins cher qu’un bac noir. La raison : il n’y a pas de taxe à payer pour l’enfouissement, et les matières organiques deviennent un produit (compost) que l’on peut revendre.

Aussi, grâce à la bonne gestion des finances des membres du conseil de la MRC, l’achat des bacs bruns est entièrement financé par les subventions reçues au cours des dernières années, et accumulées en prévision de l’implantation de cette collecte. Génial, non?
Pi? Est-ce que je commence à te convaincre que c’est une bonne chose qui s’en vient là ?? Tu as hâte, hein ? Ton bac brun devrait arriver entre le 27 février et le 14 avril 2017, avec un petit bac de cuisine de 7 litres, et une belle trousse d’information qui t’expliqueras comment ça marche, quoi mettre dedans et ne pas mettre, les trucs et astuces pour te faciliter la tâche, etc.

La première collecte, elle, aura lieu dans la première semaine du mois de mai 2017. Les bacs bruns seront collectés chaque semaine d’avril à novembre et une fois par mois de décembre à mars. Pi comme mesure incitative, on a réduit le nombre de collectes du bac noir, il sera collecté aux deux semaines toute l’année. Parce qu’on le sait que certains ne voudront pas le gérer le brun. Mais, quand ça va faire deux semaines que les poubelles seront dans le noir, ça ne sentira pas vraiment mieux que dans le brun… On veut que notre projet réussisse, tsé! Pi là, inquiète-toi pas, ce sera toujours deux bacs à la fois à la rue, une semaine le brun et le bleu, et l’autre, le brun et le noir. En prime, tu auras droit, chaque année, à une quantité de compost produit avec les matières organiques que tu auras soigneusement triées.

Si tu as encore des questions, des craintes ou des commentaires, au cours du mois d’octobre et de novembre prochain, on fera des soirées d’informations dans toutes les municipalités de la MRC. Alors si ça t’intéresse, suis les médias locaux et les bulletins municipaux pour connaître la date où on sera par chez vous!

Nous sommes conscients que nous imposons un changement d’habitudes, et que celui-ci ne se fera pas sans un certain effort, et peut-être même avec quelques difficultés. Mais nous le ferons tous ensemble, collectivement, et nous essayons très fort de te rendre la tâche la plus facile qui soit. Dans quelques années, tu l’auras adopté ton brun, comme le bleu… si on essayait de te l’ôter aujourd’hui hein ? Tu t’y opposerais, pas vrai ? C’est aussi ce qu’on souhaite qui arrive avec ton brun!

 

source photo : shutterstock

DONNEZ-NOUS VOS COMMENTAIRES

Sorel-Tracy & Cie accorde une importance majeure au contenu des textes publiés sur sa tribune mais n’est pas responsable des erreurs de français de leurs auteurs.

À propos de l'auteur

Josée-Ann Bergeron

Ma formation en communication et politique m’a permis de commencer ma carrière dans ce domaine comme …