x

Catégorie : Littérature

plage lecture

7 février 2017 Marc Mineau

Ah les vacances au soleil!

Catégorie : Littérature

Ah les vacances au soleil! N’avoir rien à faire sauf se faire bronzer, se baigner, manger et boire du bon vin, retourner à la plage et trouver enfin un peu de temps pour lire.

Avant de partir, j’ai ramassé, sur ma table de chevet, un roman qui traînait là depuis au moins deux ans. À vrai dire, il y a deux ans, j’ai acheté ce roman, j’ai lu quelques pages et je l’ai rapidement mis de côté me disant que j’y reviendrais peut-être un jour. Bien que je fusse convaincu du grand intérêt de ce roman, je ne me sentais pas disposé à y plonger. Pourquoi? Allez donc savoir.

Ainsi, je me suis attaqué à «L’énigme du retour» de Dany Laferrière. Bien sûr, «attaqué» est un bien grand mot car il ne s’agit pas d’une œuvre d’une très grande complexité; bien au contraire. Au niveau de la forme, Laferrière démontre une maîtrise étonnante de l’écriture. Non seulement la maîtrise-t-il, mais il la façonne comme s’il s’agissait d’un objet à polir durant des mois avant que cela soit achevé. Il fait cela avec une simplicité désarmante et en très peu de mots. Ce n’est pas le nombre qui compte mais le choix de ceux-ci. Nul besoin d’un dictionnaire. Des phrases sans verbe telle celle qui précède, Laferrière en utilise au moins une centaine dans son roman. Il maîtrise cet art périlleux de main de maître. À ce sujet, il me rappelle certains romans d’Alain Robbe-Grillet que j’ai adorés il y a de cela longtemps.

La forme est une chose importante, certes, mais le sens, lui, persiste beaucoup plus longtemps dans l’esprit du lecteur. À la lumière de ce roman, j’ai pris conscience, encore une fois, de l’importance de nos origines, de l’impossibilité de s’en défaire et de la nécessité de les fouiller. On n’en sort jamais. Qu’il s’agisse du milieu d’où nous venons, de nos antécédents familiaux, sociaux, culturels, des événements petits et grands, tout est inscrit et indélébile. Nous sommes une somme de choses et de faits desquels nous n’échapperons jamais; du moins tant qu’on sera vivant. Notre vie est le centre d’une histoire que l’âge nous amène à reconstituer pour mieux comprendre et savoir qui nous sommes.

Cette histoire sans véritable narration de Laferrière constitue un pèlerinage tout à fait nécessaire afin de donner un sens à ce que nous sommes intrinsèquement.

De toute beauté.

Lafferriere l enigme du retour

source photo : Shutterstock

DONNEZ-NOUS VOS COMMENTAIRES

Sorel-Tracy & Cie accorde une importance majeure au contenu des textes publiés sur sa tribune mais n’est pas responsable des erreurs de français de leurs auteurs.

À propos de l'auteur

Marc Mineau

Au début de l’année 1989, un concours de circonstances trop long à raconter fut à l’origine de …

S'inscrire à l'infolettre