x

Catégorie : Beauté

journal d un top model

15 janvier 2017 Laura-Kim Houle

Jamais assez maigre

Catégorie : Beauté

Dernièrement, j’ai lu un livre qui m’a interpellée, troublée. Je savais que c’était un métier exigeant, mais j’étais loin de m’imaginer l’envers de la médaille. Il s’agit du livre «Jamais assez maigre journal d’un top model». J’avais d’abord écouté l’entrevue de Victoire Maçon Dauxerre à Salut Bonjour cet automne. Elle parlait brièvement de son expérience en tant que mannequin professionnel, mais elle voulait surtout faire la promotion de son livre. Un témoignage assez touchant merci ! Comme je suis curieuse et que tout ce qui a trait à la mode m’intéresse, j’ai donc décidé d’acheter son livre et d’en faire ma lecture de chevet pendant un temps. Ce qui m’amène à vous faire un court résumé de son journal.

Derrière la caméra, lorsque nous les voyons à la télévision, tout semble beau. Les filles nous font rêver d’un conte de fées, pour ma part en tous les cas. Mais, entre l’écran qui nous sépare et la réalité, nous ne voyons pas tous les « sacrifices » que cela engendre. Victoire Dauxerre était encore une jeune étudiante de 17 ans lorsqu’elle s’est fait repérer par un chasseur de mannequins. Quelqu’un l’a convaincue qu’elle devrait faire ce métier. Elle a donc accepté, sans savoir ce que ça impliquait réellement. On sait d’emblée que la plupart des agences ont des critères de sélection assez précis. Bref, à son arrivée au boulot, on ne lui a pas demandé de maigrir, une stratégie plus sournoise avait été adoptée. On lui a tout simplement mentionné qu’elle devrait entrer dans une taille 32, alors qu’elle faisait du 36. Pour que le rêve se poursuivre, elle a donc accepté de perdre du poids. En 2 mois, elle avait perdu 10 kg et pesait désormais 47 kg pour 1,78 m. Pour répondre aux standards de cette industrie, son alimentation était retreinte à 3 pommes par jour. Suite au premier événement auquel elle a participé se sont enchaînées anorexie, boulimie, puis tentative de suicide; un enfer quoi ! Tout ça, c’est sans compter la manière dont ces filles sont traitées. Comme elle dit, elles sont considérées comme des cintres et la parure des vêtements est définitivement plus importante.

En faisant ma lecture, plusieurs passages m’ont troublée et attristée. Entre autres où elle raconte l’anniversaire de mariage de ses parents. Un événement heureux en soi, qui était un cauchemar pour elle puisqu’elle devait manger! Lorsque sa mère la voit un jour complètement nue dans la salle de bain, elle n’en revient pas de sa maigreur et lui dit qu’elle va mourir. À ce moment, elle répond : «Mais maman, tu ne vois pas que j'ai de la graisse absolument partout»! Aussi, quand elle est à l’hôtel pour un shooting parmi tant d’autres et qu’elle dit d’une façon poétique : «Si il n’y avait pas de vitre, je pourrais m’envoler». Toutes les photos assez évocatrices de sa carrière m’ont également abasourdie. Je ne te dévoilerai pas tout quand même, si tu aimes ce genre de livre, il vaut la peine d’être lu.

Cette Française a écrit ce livre pour aviser les jeunes filles, pour conscientiser et responsabiliser le milieu de la mode à privilégier des modèles sains de santé. Tu veux mon avis? Je suis entièrement d’accord et je sais qu’il y a des agences et des designers qui vont déjà dans ce sens. Si tu veux en savoir davantage, tu peux revoir son entrevue à Salut Bonjour en cliquant sur le lien suivant : http://tva.canoe.ca/emissions/salutbonjour/chroniques/detail/confidences-d-une-ex-top-model

Bonne lecture !

 

source photo : du livre Jamais assez maigre - journal d'un top model

Galerie de photos : Cliquez sur les photos pour agrandir

DONNEZ-NOUS VOS COMMENTAIRES

Sorel-Tracy & Cie accorde une importance majeure au contenu des textes publiés sur sa tribune mais n’est pas responsable des erreurs de français de leurs auteurs.

À propos de l'auteur

Laura-Kim Houle

2017 est une année de changements positifs pour ma part ! Je suis devenue copropriétaire de la boutique …

S'inscrire à l'infolettre